Corona et les musées

Rembrandt, Jan Lutma, 1656. Eau-forte et burin, état II (3), 196 x 150 mm, Museum Het Rembrandthuis

On ne voyage pas beaucoup en ces temps de Covid_19. C’est même tout juste si on sort, si on visite un musée. Pourtant, c’est maintenant ou jamais. Si vous vous trouvez aux Pays- Bas – que vous y habitiez ou que vous y soyez coincés, profitez de ces rares occasions: vous trouver seul(e), ou presque, en face d’un tableau.

Déjà, à La Haye, le musée Mauritshuis vous offre la possibilité de vous trouver « entre quatre-z-yeux » avec « Vue sur Delft » de Vermeer, « la plus belle peinture du monde », à en croire Marcel Proust (« Petit pan de mur jaune, petit pan de mur jaune… »). Il suffit de réserver une place à une heure précise et puis voilà…. Si vous êtes trop loin de La Haye, regardez toujours la petite vidéo détaillant le tableau (commentaire en néerlandais, sous-titré en anglais).

De toutes manières, les musées sont calmes en ce moment, ultra-calmes. A Amsterdam, la Maison de Rembrandt, par exemple, vous pouvez l’avoir presque pour vous tout(e) seul(e). C’est triste pour le musée, mais une aubaine pour le spectateur. D’autant qu’il y a en ce moment, outre la maison et l’atelier eux-mêmes, une exposition temporaire qui est toute petite, mais d’une beauté rare. Elle s’appelle « Leef/Tijd », ce qui veut dire quelque chose comme « Age/Vie ». Il s’agit de gravures de Rembrandt, de peintures d’un de ses élèves, Abraham van Dijck, ainsi que de dessins d’un artiste contemporain, Aat Veldhoen (1934-2018). Toutes ces oeuvres représentent des personnes âgées, émouvantes de justesse et de beauté – mais aussi, pour certaines d’entre elles, étonnantes par leur activité. Je vous en montrerai quelques exemples, cela vaut mieux que de les décrire longuement (Pour les crédits, voir ci-dessous).

Oeuvres de Rembrandt: Mère de Rembrandt assise devant la table, ca. 1631. Eau-forte et pointe-sèche, état II (3), 149 x 131 mm; La marchande de crêpes, 1635. Eau-forte, état II (3), 109 x 77 mm; Vieillard barbu, 1630. Eau-forte, état I (2), 98 x 81 mm; Abraham van Dijck, Le vieux peintre, ca. 1657. Huile sur bois, 24.3 x 22 cm. Aat Veldhoen, Mevrouw Vlek, 1964. Lithographie. Toutes ces oeuvres appartiennent au Museum Het Rembrandthuis.

La maison de Rembrandt comprend aussi son atelier, où il y avait toujours des élèves. Vous pouvez le visiter. Mais en outre, le musée veut faire revivre la tradition d’un endroit où l’on crée, et offre l’hospitalité à deux jeunes artistes intéressants, Iriée Zambié et Timothy Voges. Ils y travailleront à tour de rôle, mais vous y trouverez toujours l’un des deux. Allez admirer leur talent, et regardez les oeuvres se créer. Cela ne se voit pas tous les jours.

Museum Het Rembrandthuis
Jodenbreestraat 4, 1011 NK Amsterdam (metro, tram: Waterlooplein)
+31 (0)20 520 0400
museum@rembrandthuis.nl
Ouvert tlj sauf lundi de 10 h à 18 h

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.